PACT Bouches-du-Rhône

follow site Aidez-nous à assurer des conditions de vies décentes pour tous, faites un don.

Action sociale collective sur la copropriété dégradée du Parc Corot

Marseille 13ème

Le PACT des Bouches-du-Rhône intervient depuis Juin 2008 sur la copropriété du Parc Corot dans le cadre d’une action sociale collective, financée par le Fonds Solidarité Logement du Conseil Général. L’équipe opérationnelle du PACT, constituée d’une conseillère en économie sociale familiale et d’une urbaniste, a fort à faire. En effet, on constate sur le quartier une forte proportion de locataires en situation de précarité, la présence de marchands de sommeil, un désengagement des syndics, un important sentiment d’isolement des habitants et un réseau associatif quasi inexistant.

Contexte

La copropriété du Parc Corot a été construite entre 1959 et 1964 dans le 13ème arrondissement de Marseille. Elle compte 7 bâtiments d’habitation comprenant 376 logements, 5 locaux commerciaux et 40 garages. Situé entre les quartiers Saint Just et Malpassé, ce territoire est aujourd’hui considéré comme une «copropriété dégradée». Depuis plus d’une vingtaine d’années, la copropriété souffre d’une dégradation physique du bâti. En 1991, le bâtiment B a été démoli suite à un arrêté d’insalubrité. Depuis 1995, la situation ne cesse de se dégrader. Le départ progressif des habitants les moins en difficulté s’ajoute à la paupérisation des résidents. Actuellement, les propriétaires occupants sont en minorité. Le Parc Corot est donc devenu un parc social de fait et a connu une arrivée massive de population d’origine étrangère, locataires aux revenus très modestes. Du fait de ces dégradations physiques, sociales et urbaines, la copropriété connaît de lourdes difficultés dans sa gestion. Face à ce constat, le Conseil Général des Bouches-du-Rhône a décidé de financer une Action Sociale Collective sur la copropriété dans le cadre du Fonds Solidarité Logement en Juin 2008, puis de renouveler l’expérience en Juin 2009 et en Juin 2010.

Objectifs

Le but principal de cette intervention est de mettre en place un suivi individuel de 40 familles de locataires :

  • Accompagner les familles dans les différents domaines de la gestion des logements et du quotidien
  • Assurer la médiation locataire/propriétaire pour favoriser le respect des droits et devoirs de chacun
  • Informer et conseiller les locataires sur les règles de vie en copropriété

Méthode d’intervention

Une conseillère en économie sociale familiale en binôme avec une chargée d’opération urbaniste ont tout d’abord réalisé un diagnostic du territoire avec repérage des familles et des problématiques à aborder. Puis, elles ont mis en place un suivi individuel des familles (information, orientation et conseil) et créé un cadre partenarial avec les acteurs présents sur le site. Elles ont ensuite développé des ateliers individuels et collectifs.

Les thématiques d’intervention :

  • L’appropriation et l’entretien du logement
  • La prévention des impayés de loyers
  • Les conseils sur la gestion administrative, l’accès au droit et le budget
  • L’information au niveau des droits et devoirs des locataires et des propriétaires

Formes de l’action :

  • Présence sur site (mise en place d’une permanence)
  • Création d’outils et de méthodologies
  • Communication avec les habitants
  • Elaboration de projets / participation aux projets des acteurs locaux
  • Relais vers les partenaires en fonction des thématiques (notamment travailleurs sociaux)

Les actions individuelles

  • La permanence « Info Logement »
    • Constitution de dossiers de demandes HLM
    • Constitution de dossiers loi DALO
    • Rédaction de courriers aux propriétaires bailleurs défaillants pour demander des réparations ou des travaux, demander des précisions sur les charges, demander des quittances de loyer
    • Demande d’échéancier pour les impayés EDF / GDF
    • Aide administrative concernant des constats pour les assurances (pour les dégâts des eaux notamment), des demandes de renseignement

Les actions collectives

  • La participation à la journée d’animation organisée par le centre social « Embellissons notre copropriété !! »
  • Les réunions d’informations
    • L’habitat et la santé (humidité et monoxyde de carbone)
    • Le calcul du loyer et des charges
    • Les charges liées au logement (fluides, assurance et contrat d’entretien)
  • La création de l’ALPC (Association des Locataires du Parc Corot)
  • La collaboration avec le syndic, pour l‘embellissement de la copropriété
  • La création d’un partenariat entre travailleurs des copropriétés dégradées de Marseille.
    • En travaillant sur la médiation des familles suivies, nous nous sommes rendus compte que certains propriétaires possédaient plusieurs logements dégradés et que ces propriétaires étaient en dette de charges auprès du syndic. Par nos relations avec d’autres professionnels agissant au sein d’autres copropriétés dégradées marseillaises, nous avons repéré certains propriétaires présents à la fois sur le Parc Corot et sur d’autres copropriétés. De ce constat, a germé l’idée de créer un collectif afin de mettre en commun les informations et les outils utiles pour combattre les copropriétaires indélicats.

Contacter Le PACT

Danièle Mondino

Danièle Mondino

Directrice adjointe Responsable du pôle Social

Chiffres Clés

  • 376 logements répartis sur 7 immeubles d’habitations
  • 40 garages répartis sur 4 bâtiments
  • 5 locaux commerciaux concentrés sur un bâtiment, à l’entrée de la copropriété
  • Actions individuelles auprès de 72 familles
  • http://bdonlineshop24.com/help-with-an-essay-plan/ Mobilisation de 70 personnes lors des réunions

Catégories

Ils nous font confiance